Saint-Nazaire, comme dans un jardin

2018-04-25

Mgr Lépine illumine l'autel lors de la consécration de l'église Saint-Nazaire (Photo : Dominic Richer)Dimanche dernier, Mgr Christian Lépine, archevêque de Montréal est allé rendre visite aux paroissiens de Saint-Nazaire à Ville Lasalle, afin d'y consacrer cette église qui l'an passé célébrait ses 100 ans.


« Pour la consécration, l'église était bondée, encore plus qu'au 100! », s'exclame le père Dominic Richer, curé de la paroisse, encore émerveillé de l'entraide et de la solidarité qui règne chez ses paroissiens. « Tout le monde s'est mobilisé pour la consécration de l'église, de la liturgie jusqu'au repas. Ça faisait des mois que c'était en préparation. Nos marguillers ont été très impressionnés ! Mais le plus beau, c'est de voir que les jeunes travaillent avec les vieux, les ados avec les familles, les Noirs avec les Blancs... c'est vraiment touchant... On est une vraie famille ! ».

En effet, la moitié des paroissiens de Saint-Nazaire sont Africains (Sénégal, Cameroun, Rwanda, Côte d'Ivoire). Il a fallu une démarche concrète afin qu'ils se sentent chez eux dans leur paroisse. « Quand je suis arrivée ici, ils ne s'impliquaient pas trop. Alors, avec une gang de Québécois de souche, on est allé à leur rencontre et ont leur a demandé de venir mettre la main à la pâte avec nous ! Ils ont commencé à s'impliquer et je dirais que depuis un an, ils font vraiment communauté maintenant ! », raconte avec émotion le curé. (Il faut aller voir les extraits de danses africaines sur la page Facebook du père Richer.)  

Au début de la célébration, le curé s'est adressé à Mgr Lépine en lui parlant de ses paroissiens : « Vous avez devant vous une paroisse qui me fait penser à un jardin. C'est une paroisse avec des fleurs de toutes sortes de couleurs, et c'est ça qui fait la beauté du jardin, c'est ça qui caractérise Saint-Nazaire ».

Lors de son homélie, Mgr Lépine a insisté pour que les portes de l'église demeurent ouvertes. « L'église est un endroit sacré, une oasis, pour une rencontre sacrée, une rencontre personnelle avec Jésus. Une église ouverte, c'est une opportunité créée pour cette rencontre. Les portes doivent rester ouvertes ! », a-t-il conclu.  

« C'est ce que je souhaite pour notre paroisse », ajoute le père Richer. Plusieurs de demande quel est le secret de Saint-Nazaire... « C'est simple, répond le curé, je me base sur un livre qui a fait ses preuves, « Rebuilt »¹. En arrivant ici, avec quelques paroissiens, nous avons travaillé sur trois points : l'accueil, la musique, l'homélie. Ensuite, il y a eu des groupes de prières qui ont commencé à pousser comme des champignons ! »  

Notons, pour finir, que le 22 mai prochain, 19h, le père Michel-Marie Zanotti-Sorkine, bon ami du père Richer, viendra donner une courte conférence sur la Vierge Marie, suivie de l'eucharistie. Parions que ce sera encore plein...

Voir l'album photo

---

¹WHITE, Michael et CORCORAN, Tom. Rebuilt, histoire d'une paroisse reconstruite, Québec, Éditions Saint-Joseph, 2015, 310 pages.

Revenir

Commentaires



Commentaire de laurent Champagne | 2018-04-26

Merveilleux de voir des communautés en actions. Bravo à tous les participants.
Laurent aumônier Ste Anne des plaines

*
*
Quelle est la somme de 8 et 2?*