Le Pape encourage les chevaliers de Colomb dans la défense de la famille

2017-08-07

Le pape François s'adressant aux Chevaliers de Colomb réunis lors due leur 135e Congrès annuel. (Photo : kofc.org)(Radio-Vatican) Aux États-Unis, les Chevaliers de Colomb sont réunis pour trois jours à Saint-Louis dans le Missouri, du 1er au 3 août 2017, pour leur 135e Convention. Le Pape François leur a adressé un message par l'intermédiaire du cardinal Secrétaire d'État Pietro Parolin.


Le texte salue les efforts déployés par l'Ordre pour défendre et promouvoir la sainteté de la famille. Le Pape y exprime sa gratitude pour l'aide que les Chevaliers ne cessent d'apporter aux chrétiens d'Orient. Enfin, François les encourage a rejeté toute soif de pouvoir  ou de domination pour lutter contre la culture mondiale de l'indifférence.

L'amour de Dieu sauve


Le cardinal Parolin revient d'abord sur le thème de la Convention : «Convaincus du pouvoir et de l'amour de Jésus». «Notre conviction que l'amour de Dieu sauve (...) nous pousse à partager la Bonne nouvelle». C'est cette conviction qui est sous-jacente à tout enthousiame mis au service de l'évangélisation. L'expérience de l'amour et de la puissance de Dieu a conduit à la création à la fin du XIX° siècle de l'Ordre des Chevaliers de Colomb, «une société fraternelle et charitables d'hommes, de travailleurs et de pères catholiques». L'histoire de l'Ordre montre «combien un esprit de solidarité et de préoccupation réciproque, inspiré par l'amour de Dieu, peut grandir, comme la graine de moutarde de la Parabole, en quelque chose de grand, qui contribue à la gloire de Dieu, à la diffusion du Royaume, et à la mission universelle de l'Église».

Combattre la soif de pouvoir et l'indifférence


«Le pouvoir infini de l'amour de Dieu (...) prévaut sur toute forme de mal terrestre». Le Pape estime qu'aujourd'hui, une guerre mondiale, par morceaux, est en cours, causée par la soif de pouvoir et de domination qui conduisent à la violence et aux souffrances de la famille humaine. Le Pape encourage les Chevaliers de Colomb à rejeter cette mentalité et à combattre la propagation de cette culture mondiale de l'indifférence, qui excluent de nombreux frères. L'Ordre est appelé à répondre  généreusement à ce défi, notamment en promouvant une conversion du cœur pour construire la paix.

Le texte salue les efforts déployés par l'Ordre pour défendre et promouvoir la sainteté de la famille, ainsi que la dignité et la beauté de la vie familiale. «C'est dans la famille que l'on parvient à voir que le vaste monde est également notre maison, dans laquelle nous sommes appelés à vivre ensemble, à apprendre la proximité, le soin, et les respect des autres et à saluer les dons de Dieu.» Au nom du Pape, le cardinal Parolin plaide pour un «renforcement des valeurs familiales et une vision renouvelée de nos responsabilités pour la santé morale d'une meilleure communauté». Cela contribuera selon lui «à dépasser la polarisation et l'endurcissement du tissu social qui est une source de préoccupation  toujours plus grande, même dans les sociétés les plus prospères».

Le Pape exprime enfin sa gratitude pour l'aide que les Chevaliers apportent aux chrétiens d'Orient, qui ont été déracinés en raison de violence fratricides et du fanatisme religieux.

Une société «fraternelle»


L'Ordre des chevaliers de Colomb forment une société fraternelle d'hommes laïcs catholiques, fondée aux Etats Unis en 1882, pour porter assistance à ses membres et leur familles. C'est à la fois un mouvement caritatif et une entreprise qui compte aujourd'hui 1,6 millions d'adhérents dans 12 000 "groupes" situés aux Etats-Unis, au Canada, aux Philippines, au Mexique, en République dominicaine, à Porto Rico, au Panama, aux Bahamas, aux Iles Vierges, à Guam, au Guatemala et aux Iles Mariannes.

Avec une assurance-vie estimée à quelques 80 milliards de dollars en 2010, le magazine Forbes faisait figurer l'Ordre au 900ème rang des fortunes américaines. Chaque année, quelques 100 millions de dollars de dons sont collectés pour être ensuite versés à des projets caritatifs ou au Saint-Siège.

Revenir

Commentaires

*
*
Quelle est la somme de 9 et 6?*