Mgr Lépine à la rencontre des réfugiés

2018-04-10

Mgr Lépine qui accueille des familles de réfugiés (Photo : Jean-Nicolas Desjeunes)Le samedi 7 avril dernier, l’Archevêque de Montréal conviait les familles de réfugiés parrainées par le diocèse, ainsi que leurs parrains, à une rencontre de fraternisation et de partage.


Répondant à une initiative personnelle de l'Archevêque, plus de 150 personnes sont venues le rencontrer et fraterniser.  C'est l'équipe de l'Office des communautés culturelles et rituelles : Mgr Pierre Blanchard, Arthur Durieux (Le Pont) et Alessandra Santopadre, qui a chaleureusement accueilli les familles au Sanctuaire Saint-Jude, avec l'aide de plusieurs bénévoles. Les réfugiés, provenant du Burundi, de l'Iraq, de la Syrie, de l'Érythrée et de l'Afghanistan, étaient même invités à apporter des plats de leur pays d'origine pour un « potluck » de circonstance!

Suite à un court message de bienvenue, 3 personnes ont pris la parole et livré un témoignage et des remerciements bien sentis.

« Croyez-moi, c'est un grand honneur et une chance pour nous, de venir ici à Montréal, après avoir été forcés de quitter nos maisons, notre pays, notre patrie, à cause de cette guerre odieuse et absurde. » partageait Atnan, père d'une famille syrienne parrainée par l'Archidiocèse.

Après un dîner fraternel, Mgr Christian Lépine s'est adressé à ses invités en leur rappelant à quel point leur exemple de courage est une grâce pour nous. « On pourrait penser que c'est vous qui recevez et que nous, nous sommes là pour vous accueillir... mais nous aussi nous recevons ! Vous accueillir nous fait réellement grandir » expliquait l'Archevêque.

« À Montréal, il y a cette longue tradition, c'est vraiment une terre d'accueil, où nous sommes appelés à vivre ensemble. Cette vocation se réalise aujourd'hui, dans notre ville, on rencontre des gens qui viennent de tous les continents! » poursuit-il.

Selon lui : « Pâques nous enseigne que nous devons tous avoir un regard d'espérance dans la vie. Comment voit-on l'autre? Nos proches, nos voisins, les membres de notre communauté? Comment voit-on ceux qui ne sont pas comme nous, ceux dont l'identité est différente de la nôtre? Pâques est l'occasion de renouveler notre regard sur autrui et, surtout, de s'assurer que ce regard sur autrui est un regard d'espérance ».

Au fait, le vivre ensemble, n'était-ce pas là le projet de nos ancêtres?

Écouter le mot de Mgr Lépine
Écouter le mot de Mgr Pierre Blanchard et les témoignages de réfugiés
Quelques photos de l'événement

Revenir

Commentaires

*
*
Veuillez additionner 8 et 6.*