Nomination du nouveau Secrétaire d'État

2013-09-02

En vertu du canon 354 du CIC, le Saint-Père a accepté la démission du Cardinal Tarcisio Bertone, Secrétaire d'Etat, auquel il a demandé de rester en fonction jusqu'au 15 octobre. Parallèlement, il a nommé Mgr.Pietro Parolin, actuellement Nonce apostolique au Venezuela, nouveau Secrétaire d'Etat. Il prendra ses fonctions le 15 octobre et, à l'occasion, le Pape recevra en audience les supérieurs et employés de la Secrétairerie d'Etat pour remercier publiquement le Cardinal Bertone de son service fidèle et généreux au Saint-Siège et pour leur présenter le nouveau Secrétaire d'Etat. Mgr.Pietro Parolin est né à Schiavon (Italie) en 1955 et a été ordonné prêtre en 1980. Il est licencié en droit canonique. Entré au service diplomatique du Saint-Siège en 1986, il a travaillé dans les représentations pontificales au Nigeria et au Mexique, puis près la section pour les relations avec les états de la Secrétairerie d'Etat, dont il fut nommé sous-secrétaire en 2002. En 2009 il a été nommé Nonce au Venezuela et ordonné évêque par Benoît XVI le 12 septembre suivant.

Losqu'il a eu connaissance de sa nomination, Mgr.Parolin a remercié le Saint-Père en lui faisant part de son "entière disponibilité" et de sa volonté de collaborer avec lui et sous sa direction pour "la plus grande gloire de Dieu, le bien de la Sainte Eglise et le progrès de la paix et de l'humanité afin qu'elle trouve des raisons de vivre et d'espérer". Il a également étendu son remerciement à tous ceux qui ont partagé sa vie tant dans les paroisses où il a servi que dans les pays où il a accompli sa tache, au Pape Benoît XVI, au Cardinal Tarcision Bertone, à la Secrétairerie d'Etat qui a été "sa maison pendant tant d'années" et à ses collègues et membres de la Curie: "J'entre avec émotion, mais aussi avec confiance et sérénité dans ce nouveau service de l'Evangile, de l'Eglise et du Pape François, disposé, comme il nous l'a demandé depuis le début, à marcher, édifier-construire et confesser". Et de conclure: "Que la Vierge que j'aime invoquer sous les titres de Monte Berico, Guadalupe et Coromoto, nous donne la force de cheminer en présence du Seigneur, avec la croix du Seigneur, d'édifier l'Eglise sur le sang du Seigneur répandu sur la croix, et de confesser son unique gloire, le Christ crucifié. Et ainsi, l'Eglise ira de l'avant. Et comme on dit au Venezuela: Que Dieu vous bénisse!".

Source

Revenir

Commentaires

*
*
Veuillez additionner 4 et 8.*