Message de l’Archevêque

«Soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait. 
(Matthieu 5, 48)


Cet appel à la perfection que Jésus lance à ceux et celles qui le suivent résonne en écho jusqu'à nous. C'est le baptême que nous avons reçu qui nous invite à nous configurer au Fils en plaçant nos pas dans les traces de Jésus. Le sacrement du baptême nous a fait enfants de Dieu et membres du Corps du Christ que forme l'Église. Des femmes et des hommes baptisés ont entendu de manière particulièrement intense cette interpellation de Jésus et l'ont interprétée comme une vocation bien précise à le suivre et à chercher à l'imiter. Ces personnes répondent à leur vocation en mettant en pratique avec patience et persévérance les conseils évangéliques et se réunissent en communautés pour vivre la recherche incessante de la perfection de la charité. Elles apportent souvent des manières nouvelles et variées pour répondre à l'appel du Seigneur. «Tel un arbre dont la semence divine éclate, dans le champ du Seigneur, en ramifications aussi diverses qu'admirables, il en est résulté une efflorescence de genres de vie_  vie solitaire ou vie commune_ et de familles de toute espèce, qui développent leurs ressources tant pour le bien de leurs membres que pour celui de tout le Corps du Christ.» (Lumen Gentium, no 43).

Dès ses origines, l'Église a répondu avec sollicitude à ceux et celles qui cherchaient à mener une vie chrétienne authentique et engagée. Ces hommes et ces femmes en se regroupant ont mis en lumière un charisme particulier de toute l'Église qui avait reçu du Maître la mission de faire des disciples. C'est avec reconnaissance que nous tournons notre regard vers le passé pour voir une multitudes d'œuvres de charité et de prière qui ont apporté un surplus d'humanité au cœur du monde et dans les zones périphériques de misère et de détresse. Ces témoins de la foi engagés à vivre selon les conseils évangéliques entraînent dans leur sillage un supplément de civilité et de convivialité à la vie sociale. Plus près de nous, pendant que des contemplatifs portaient dans la prière les besoins de notre société, des sœurs, des frères et des pères ont tâché de répondre du mieux de leur capacité à ces grands besoins de tout ordre. Combien de personnes de vie consacrée ont effectivement donné leur vie pour les autres qui sont toujours des reflets du Dieu invisible. De nos jours, le paysage nous apparaît fort varié. La rareté des réponses à la vocation à la vie consacrée et le  défi de renouvellement de nos communautés viennent nous rappeler les circonstances des premiers engagements. Comme du temps d'un premier amour, en tant que personnes baptisées, c'est avec passion que nous sommes invitées à vivre le présent dans l'entraide mutuelle en Église, communauté de communautés et aussi par le témoignage de notre foi qui fournit un peu de ce «sel de la terre». Avec nos questionnements et nos incertitudes, avec aussi le défi de mieux faire entendre l'appel du Seigneur, nous nous tournons vers l'avenir avec sérénité, confiance et espérance : Dieu pourvoira et suscitera encore bien des disciples qui viendront continuer la route que nous avons entreprise. Car nous croyons que Jésus est «le même Seigneur hier, aujourd'hui et demain.» (Hébreux 13,8).

Au cours de cette année 2015, nous voulons raviver, dans la prière, ces sentiments de reconnaissance, de premier amour et d'espérance. Nous voulons vivre une année de grâce au diapason de la grâce que Dieu a toujours accordé en suscitant au cœur des  personnes baptisées ce goût de suivre les traces de son Envoyé, Jésus son Fils. Depuis le premier rassemblement de chrétiens et de chrétiennes pour écouter la Parole, pour chanter des louanges d'un même cœur, pour fractionner un même pain autour d'une table et pour mettre leurs biens en commun (Actes 2,42), Jésus réalise sa promesse de demeurer au milieu de ceux et celles qui se rassemblent en son Nom (Matthieu 18,20). Que cette année de la Vie consacrée soit pour nous l'occasion de nous rencontrer, de prier ensemble et de nous engager encore auprès de ceux et celles qui attendent la chaleur d'un rayonnement allumé par l'Évangile. Que cette année de la Vie consacrée enrichisse notre «recherche de charité parfaite» afin de renouveler notre  réponse à l'invitation du Seigneur qui répète comme en écho :

«Soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait.»
(Matthieu 5, 48)


Que Dieu, en cette année 2015, comble de sa bénédiction toutes celles et tous ceux qui consacrent leur vie à la sequela Christi. Nous prions Dieu afin que le visage de l'Église apparaisse illuminé de la pleine lumière de l'Évangile qui rayonne du témoignage des personnes qui se consacrent fidèlement à mettre en pratique les conseils évangéliques.       


+ Christian Lépine
Archevêque de Montréal

Commentaire


Commentaire de Eliette Brunet | 2015-09-02

Merci beaucoup, cher Monseigneur Lépine, pour ce texte qui me retrempe dans l'esprit de la vie consacrée ! Je serai encore plus vigilante à prier pour tous les consacrés du monde. Que Jésus bénisse votre mandat si précieux !
*
*
Veuillez additionner 2 et 9.*

Revenir