Rolande Parrot

Rolande Parrot a travaillé dans le domaine des communications depuis 1968. De 1988 à 1995 et de 1999 à 2001, elle a été directrice et rédactrice en chef de la revue L'Église canadienne. De 1998 à 2009, elle a été adjointe au secrétaire général de l'Assemblée des évêques catholiques du Québec pour les communications et le laïcat.

Depuis sa retraite, elle a animé l'émission « Questions d'aujourd'hui » sur la pertinence de la foi dans le monde contemporain à Radio Ville-Marie, et contribué à la revue  Prions en Église. Elle a été secrétaire pour l'Équipe d'animation des régions au diocèse de Saint-Jean-Longueuil. Elle fait partie d'une fraternité séculière de Charles de Foucauld.

Elle possède un baccalauréat en théologie du Collège dominicain, à Ottawa.



Vivre ma vie jusqu’au bout

Depuis deux ans, j'ai un cancer de la peau appelé mélanome. L'oncologue m'a affirmé que ma vie est en danger. Les traitements pour ce cancer commencent à donner de l'espoir, mais le premier offert ne guérit qu'une personne sur quatre. Les récidives surviendront tôt ou tard et j'ai été prévenue de quelle mort j'allais mourir. C'était le 3 janvier 2013. J'ai 76 ans.

Lire la suite...

Quand la maladie conduit au désert

Durant l'attente des résultats des derniers examens qui me gardait dans l'incertitude, j'ai traversé durant plusieurs jours une crise intérieure qui m'a mise complètement hors de moi. J'ai compris alors que ce n'est pas tout de soigner le corps, il faut aussi soigner la tête.

Lire la suite...

Nouveaux termes pour masquer l’euthanasie

L’Assemblée nationale a procédé récemment à l’étude du projet de loi 52 en y précisant 57 modifications. Parmi celles-ci, notons particulièrement les paragraphes ajoutés à l’article 3 sur les «soins palliatifs», la «sédation palliative continue» et «l’aide médicale à mourir».

Lire la suite...

Quand la maladie donne sens à la vie

La vie possède ses joies et ses bonheurs, mais elle est aussi parsemée d'épreuves. Deuil, rupture, échec, perte d'emploi sont des événements qui affectent la vie personnelle, la vie familiale, le réseau d'amis. Mais quand une maladie grave apparaît soudainement dans sa propre vie, elle produit alors un choc qui remet en question tout le sens de l'existence. Du coup la vie s'en trouve diminuée, affaiblie, isolée, voire inutile.

Lire la suite...

La dignité ne meurt pas

Quand on entend certaines expressions comme «perdre sa dignité» ou «retrouver sa dignité», on a l'impression que la dignité n'a pas de fondement mais qu'elle est dépendante des aléas de la vie. Pourtant les experts s'entendent pour dire que la dignité est fondamentalement inscrite dans la nature humaine. Ils reconnaissent même qu'elle prend appui sur cet enseignement du christianisme qui découle de la Genèse : «Dieu créa l'homme à son image, à l'image de Dieu il le créa, homme et femme il les créa» (1, 27).

Lire la suite...

Vivre Noël dans la joie

Les réjouissances du temps des Fêtes sont l’occasion de manifester dans la joie son amour et son affection envers les membres de sa famille et ses amis. Une joie qui sera toutefois altérée dans des familles qui passeront le jour de Noël dans le deuil, la séparation ou la maladie. En dépit de ces circonstances malheureuses, je souhaite de tout cœur qu’une joie paisible soit au rendez-vous.

Lire la suite...

De la morosité à la gratitude

Le temps des Fêtes est passé. L’hiver est rude. Les malades sont confinés à l’hôpital, en résidence ou chez soi. Les visiteurs se font plus rares. La routine a repris son cours normal. Une nouvelle année commence en traînant son lot d’inquiétudes. De traitements en examens, les diagnostics vont se renouveler et seront parfois contradictoires.

Lire la suite...

Peut-on se plaindre de sa maladie?

La lecture de l'ouvrage «La fin de la plainte» de François Roustang, philosophe et psychanalyste, m'a fait réfléchir. Il est facile de parler de ce qui ne va pas dans sa vie. Les aspects négatifs s'expriment plus rapidement que les joies quotidiennes.

Lire la suite...

Commentaires


Commentaire de Suzanne Crête | 2013-12-04

Bonjour Rolande,

Je suis touchée par la justesse de vos propos. Toujours étonnée de voir comment les personnes adhèrent si facilement à cette »aide médicale à mourir», j'apprécie quand on s'exprime avec clarté sur le sujet. Lorsqu'on a eu la vie en cadeau, on la déguste jusqu'à la fin... Ce sont peut-être les plus grands moments de tendresse qui s'offriront à nous dans une ultime vérité. Je ne veux pas qu'on m'en prive!

Mes pensées vous accompagnent!

Commentaire de Donalda Brulotte | 2013-12-06

Chère Rolande,

Merci beaucoup pour ce témoignage de courage et de foi.

Merci également pour la belle analyse que tu fais au sujet de la souffrance et de la mort. La plupart d’entre nous, je crois, ne craignons pas la mort, mais bien la souffrance… La souffrance cependant n’a qu’un temps, même si elle peut nous paraître longue et pénible. La mort, passage obligé vers l’autre vie, n’est qu’un moment qui nous ouvre à l’éternité.
« J'estime en effet que les souffrances du temps présent ne sont pas à comparer à la gloire qui doit se révéler en nous », nous dit saint Paul ( Rm 8, 18).
Par ailleurs, je crois que nous devons tout faire pour soulager la douleur tout en refusant l’acharnement thérapeutique, laissant Dieu être Dieu, en nous abandonnant à Lui en toute confiance. Encore une fois, merci, Rolande !

Donalda Brulotte

Commentaire de Jacques Gauthier | 2013-12-06

Bravo Rolande pour ce témoignage de foi face à la maladie et au projet de loi sur l'euthanasie. Je vais m'exprimer sur ce sujet à un moment donné sur mon blogue. Ma prière t'accompagne, et le Seigneur aussi. Paix.

Commentaire de Claudette Leboeuf | 2013-12-15

Bonjour Rolande.
Merci pour ton témoignage, je lirai la suite. On a fait une biopsie sur ma peau la semaine dernière, j'attends aussi le résultat avec sérénité.
J'espère que tu vas bien dans la foi qui t'habite. Nous avons besoin de témoignages comme le tien.
Toute mon unité. La foi, l'espérance et l'amour nous accompagnent toujours en ce temps de l'Avent !!!
*
*
Veuillez additionner 5 et 2.*

Revenir