Ordination épiscopale de Mgr Alain Faubert

2016-05-15

« Un seul Dieu et Père de tous »

Vous arrive-t-il d'oublier Dieu? On cherche un sens à notre vie, mais il nous arrive d'ignorer, d'oublier ou de négliger ce qu'il y a de plus important : nous sommes les enfants de Dieu. Dieu nous a posé dans l'existence, nous a créés à son image, pour faire de nous ses enfants bien-aimés et nous combler de bonheur pour l'éternité. Tout être humain est voulu par Dieu pour exister, vivre et aimer. Dieu veut le bien de toute l'humanité.

Jésus-Christ, en nous révélant que Dieu est Père, Fils et Esprit Saint, nous révèle à nous-mêmes qui nous sommes, ce pourquoi nous sommes faits, ce à quoi nous sommes appelés : être les enfants du Père éternel, par le Fils unique, dans l'Esprit-Saint.

Jesus Christ, the Son of God made man, came into this world to serve and to give his life for the benefit of all humanity, to reveal to us that the Eternal Father is Father of all (cf. Eph 4:6) and that we are, therefore, all brothers and sisters.

Jesus Christ, to serve humanity in time and space, established his Church, and he who was sent by the Father now sends his Church out to be of service to the world through works of love and truth, of mercy and justice, and to witness to the fact that God is Love.

This calling -- great, beautiful, and demanding -- is beyond us, but God has not abandoned us. He remains with us until the end of time. God himself reigns in his Church, giving her the gift of his life and grace, to renew her continuously, enabling her to live what she proclaims. The Word of God promises us, "The Lord, your God, is with you, ... he will renew you in his love » (cf. Zephaniah 3:14-18).

The Church, which consists in the People of the Father, the Body of Christ, and the Temple of the Holy Spirit, is called to proclaim to all humanity and to every human being our inherent dignity as creatures of God, created in God's image to enter into a covenant with God as children of God and as members of the universal family.

Appelée à servir l'humanité, l'Église ne peut se construire par elle-même. L'Église ne peut se donner à elle-même la capacité de donner Jésus-Christ au monde. L'Église, en tant qu'Église de Jésus-Christ, ne peut se renouveler par elle-même. Les Apôtres avec à leur tête Pierre, et la succession apostolique où les évêques sont les successeurs des Apôtres ayant à leur tête le Pape, successeur de Pierre, sont le signe visible que c'est le Christ qui construit son Église. L'Église pourrait être tentée de penser qu'elle se construit elle-même. L'évêque est appelé par le Seigneur à se consacrer et à consacrer sa vie pour servir le Christ, son Église et l'humanité.

Nul n'existe pour lui-même. L'Église existe pour servir l'humanité, l'évêque existe pour servir l'Église. L'évêque est serviteur de la Parole de Dieu et de la grâce, de la communion et de la mission. Cette tâche de servir à un niveau ou l'autre est plus grande que nous, mais n'est-ce pas ce que nous cherchons : donner notre vie pour une cause qui nous conduit sur le chemin d'une vie digne et remplie de sens, parce que plus grande que nous en prenant sa source en Dieu même.

Tant dans l'humanité que parmi les membres de l'Église, les péchés ne manquent pas, les souffrances ne manquent pas, les peurs ne manquent pas, les violences ne manquent pas. Mais la Miséricorde de Dieu est plus puissante que toutes nos misères. La Vierge Marie elle-même exalte Dieu en proclamant : « Sa miséricorde s'étend d'âge en âge » (Luc 1, 50). Jésus-Christ a porté toutes nos misères sur la Croix, les a vaincues par son amour et sa résurrection. En cette année de la Miséricorde nous pouvons présenter au Seigneur nos misères, nos misères personnelles, celles des membres de l'Église, celles de l'humanité, celles de notre temps, pour qu'Il les prenne sur son cœur, nous pacifie et nous conduise sur le chemin du pardon et de la réconciliation, de la solidarité et de la paix.


+ Christian Lépine
Archevêque de Montréal

Télécharger la version pdf

Go back