Mgr Joseph Charbonneau

1940-1950

     

L’épiscopat de cet évêque ouvre le deuxième siècle de l’histoire de notre diocèse. Il est l’auteur d’un document majeur sur l’Action catholique où il exprime sa confiance en la jeunesse et aux laïcs. En 1941, il confère l’ordination épiscopale à Mgr Lawrence Patrick Whelan qui devient le premier évêque anglophone de la curie diocésaine de Montréal.

Il fonde l’Oeuvre des vocations et porte un intérêt particulier à la formation des maîtres ainsi qu’à la famille, les petits et les pauvres. C’est lors de la célèbre grève de l’amiante (1949) qu’il manifeste le mieux son attachement pour les travailleurs. Sa démission surprise demandée par le Vatican en 1950 met fin prématurément à l’épiscopat de ce pasteur aimé de ses prêtres et de ses fidèles.

Souche familiale, naissance

C’est dans le village franco-ontarien de Lefaivre que naît, le 31 juillet 1892, Joseph Charbonneau, troisième des dix enfants de Daniel, cultivateur, et de Caroline Yelle. Par sa mère, il est le cousin d’un évêque éminent du pays, Mgr Émile Yelle, p.s.s., archevêque coadjuteur de Saint-Boniface au Manitoba (1933-1941)

En savoir plus...

Études, ordination, obédiences diverses

Joseph Charbonneau entreprend ses études classiques au Juniorat montfortain d’Huberdeau et les complète au Séminaire de Sainte-Thérèse. C’est au Grand Séminaire de Montréal qu’il fait sa théologie. Il est ordonné prêtre le 24 juin 1916 dans son village natal, par l’archevêque d’Ottawa, Mgr Charles-H. Gauthier.

En savoir plus...

Évêque de Hearst

Le 22 juin 1939, Rome le nomme évêque de Hearst, un nouveau diocèse francophone qui vient d’être créé dans le Nord-Ontario. Il y exerce un épiscopat de brève durée : onze mois, le temps d’établir les premières structures du diocèse, de visiter les paroisses, de sensibiliser aux problèmes de la colonisation, de l’agriculture, de l’éducation et d’y être très heureux.

En savoir plus...

Archevêque de Montréal

Le 18 mai 1940, Mgr Joseph Charbonneau est désigné comme archevêque coadjuteur de Montréal avec future succession, pour seconder Mgr Georges Gauthier, seul, de santé fragile, et qui mourra le 31 août suivant. Ce même jour, à l’âge de 48 ans, Mgr Charbonneau devient archevêque titulaire de Montréal.

En savoir plus...

Démission

Au début de l’année 1950, un événement tout à fait imprévu secoua la population catholique de Montréal. Confirmant des rumeurs qui circulaient sous le manteau, les journaux du 9 février publièrent la nouvelle de la démission de Mgr Joseph Charbonneau, comme archevêque de Montréal. Que s’est-il donc passé ?

En savoir plus...