Accueil - Église catholique à Montréal > Publications > Info-Archives > SEPTEMBRE - Les coulisses de la visite papale : Trente ans plus tard

SEPTEMBRE - Les coulisses de la visite papale : Trente ans plus tard


Cliquez sur l'image pour agrandir 
Il y a trente ans, le pape Jean-Paul II foulait le sol de Montréal pour une visite de deux jours parmi nous. Trois décennies plus tard, les grands rassemblements ayant marqué son séjour restent gravés à la mémoire de ceux qui les ont vécus. À la cathédrale, à l'Oratoire Saint-Joseph, à la basilique Notre-Dame, au Stade olympique et surtout à la grande messe du parc Jarry ce sont des milliers de personnes qui viennent à sa rencontre. Les archives de l'Archevêché de Montréal ont conservé des centaines de documents provenant du Centre d'organisation de la visite du pape à Montréal (COVPAM). Mgr Jean-Claude Turcotte, alors évêque auxiliaire et vicaire général avait reçu le mandat de superviser l'organisation de cette visite. Ces documents, ainsi que ceux du secrétariat de l'Archevêque Mgr Paul Grégoire, nous révèlent les coulisses du programme du pape. On y découvre que malgré un horaire officiel déjà chargé, le pape prit le temps de faire plusieurs rencontres loin des caméras. Nous vous proposons de découvrir certains aspects inédits de son horaire à travers quelques documents d'archives.

Arrivé en train à Montréal le soir du 10 septembre 1984 avec près de deux heures de retard sur l'horaire prévu, et suite à une cérémonie d'accueil officielle dans la cathédrale, le pape prit le chemin de la sacristie où loin des médias et des caméras, une rencontre privée eut lieu avec onze représentants du congrès juif canadien. Ce n'est qu'au terme de cette rencontre, à onze heures passées, que le souverain pontife se retira à la résidence de l'Archevêché où il logea durant son séjour à Montréal.

 Une seconde rencontre loin des caméras eut également lieu à l'Archevêché durant son séjour. Suite à la messe papale au Parc Jarry, plus de vingt évêques se réunirent autour d'un déjeuner avec le Saint-Père. Parmi eux, outres les évêques et évêques auxiliaires des diocèses de la province ecclésiastique de Montréal et des diocèses de l'ouest du Québec, étaient présents les archevêques de Rennes et de Ouagadougou ainsi que le nonce apostolique du Canada Mgr Angelo Palmas. À l'issue de cette rencontre, le pape prit le chemin de la basilique Notre-Dame pour la rencontre avec les enfants. Par la suite, il se rendit immédiatement au Stade olympique pour la rencontre avec les jeunes.

Le soir même, malgré la fatigue certaine de sa journée qui avait débuté avant 8h, Jean-Paul II prit le temps de rencontrer et de s'entretenir avec les prêtres résidents, les employés de la cathédrale et les différents acteurs de la curie diocésaine. Durant son bref séjour à Montréal, le pape se rendait disponible ainsi à l'abri des médias. Les archives de l'Archevêché de Montréal ont conservé des photographies de ces moments. On peut y voir le pape sillonnant les corridors de la résidence de l'Archevêché et rencontrant le personnel de la maison ainsi que les prêtres y vivant. Sur ces photographies, on peut reconnaître auprès du pape, l'abbé Georges Bois, vicaire à la cathédrale, Mgr André-Marie Cimichella, évêque auxiliaire de Montréal, Mgr Ivanhoë Poirier, directeur de l'Office du clergé et le Chanoine Jules Delorme, responsable du bureau de l'Archidiacre. Jean-Paul II fit également la rencontre des Petites Sœurs de la Sainte-Famille dont le couvent jouxtait la résidence. Depuis 1901, cette communauté assurait la cuisine, les tâches ménagères et le travail de la sacristie pour les résidents et visiteurs de l'Archevêché. Le jour même, au cours de la messe au parc Jarry, le pape avait procédé à la béatification de leur fondatrice, Mère Marie-Léonie Paradis.

Le lendemain, 12 septembre, Jean-Paul II prit le chemin de l'aéroport de Dorval afin de poursuivre sa tournée canadienne. Quelques privilégiés ayant reçu une invitation officielle étaient attendus à 5h45 du matin au Vieux-Port de Montréal. De là, une fois les contrôles de sécurité effectués, quatorze autobus les accompagnèrent à l'aéroport pour assister au départ du Saint-Père.

Commentaire

*
*
Veuillez additionner 7 et 7.*

Revenir