Notre-Dame de la rue : dealer d'espérance !

Notre-Dame-de-la-rueNotre-Dame de la rue tend la main aux personnes itinérantes. C'est une présence d'Église et un réconfort. Fondé en 2013 par l'abbé Claude Paradis, l'organisme a reçu l'appui de l'Archevêque, Mgr Christian Lépine.  


Accompagnés par des bénévoles, l'abbé Paradis et son adjoint Kevin sortent dans la rue plusieurs fois par semaine. Ils vont rencontrer les gens là où ils sont. Leur préoccupation première: apporter une présence spirituelle, aider à trouver un sens à ce que les gens vivent. Cela peut prendre diverses formes, selon les besoins : prière, célébrations eucharistiques et de funérailles, écoute, collation, etc. 

Notre-Dame de la rue travaille en partenariat avec d'autres organismes d'entraide et d'écoute spirituelle. Soutenu par la Ville de Montréal, Notre-Dame de la rue est constamment en recherche de bénévoles.

Pour en savoir plus :

L'abbé Claude Paradis
Téléphone : 514-777-3009
Email : notredamedelarue@diocesemontreal.org 
2000, rue Sherbrooke Ouest
H3H 1G4, Montréal, QC

Pour faire un don à Notre-Dame de la rue :

Faire chèque à l'ordre de

L'Archevêché de Montréal (Notre-Dame de la rue)
2000, rue Sherbrooke Ouest
Montréal, QC, H3H 1G4  
514-925-4300, poste 220

Ou par carte de crédit et Paypal
No enregistrement : 11887 6390 RR0001

Ce que vous ferez au plus petit d'entre les miens, c'est à moi que vous le ferez. 
(Mt 25, 40)




Commentaires


Commentaire de Diane Corriveau | 2016-12-19

M. l'Abbé, y aura-t-il toujours une messe pour les sans-abris le 24 décembre à 13 h. Je voudrais être des vôtres. Je n'ai pas d'argent à donner mais plein de sourires car j'ai connu la rue autrefois et connais plusieurs sans-abris.

Commentaire de jean pierre | 2016-12-23

Bonjour de 1973 à 2007 j'ai été dans la rue j'ai connu la maison du père avec la cafetéria au sous sol, j'ai connu tous les gites. Et au Noël 2008 j'étais à la maison du père au réveillon et j'ai pleuré abondamment et je me suis donné un coup de pied ou le dos perd son nom...

Et voila que ça été ma dernière nuit à la maison du père et je me suis même acheté une maison. Durand la période que j'ai été dans la rue, ma femme est décédée, j'ai fait 3 enfants avec...

Il faut avoir espoir en la vie...

Jean-Pierre P.
*
*
Veuillez additionner 7 et 8.*