Les fêtes religieuses

« Plus qu’une fête culturelle ou une journée de congé… »


tl_files/Une_foi_vivante/Priere et spiritualite/20110228_fetes_rel_01.gifLa place des fêtes dans la vie chrétienne

Depuis les origines, les chrétiens ont développé le sens de la fête, car ils ont une chose de majeure à célébrer, la Bonne Nouvelle du Salut en Jésus Christ. Plusieurs fêtes chrétiennes tirent leur origine des fêtes juives qui ont été portées à leur signification plénière dans la foi au Christ.

Les fêtes religieuses (ou liturgiques) sont soit des solennités – lorsqu’elles sont majeures –, soit des fêtes, soit des mémoires – dans le cas des fêtes de saints. Toutes ces fêtes font parties de ce que l’on appelle le calendrier liturgique qui couvre toute l’année du même nom. Cette année liturgique commence avec le 1er dimanche de l’Avent, à la fin de novembre, pour s’achever à la fête du Christ-Roi, à la fin de novembre suivant.

L’année liturgique comporte des périodes qui durent plusieurs semaines et qui portent le nom de temps liturgiques :

Aux temps liturgiques correspondent des couleurs : le violet pour l’Avent et le Carême, le blanc pour Noël et Pâques et le vert pour le temps ordinaire. Le violet est associé à la conversion et à la pénitence, le blanc fait référence à la fête, aux réjouissances, le rouge évoque la passion et l’Esprit Saint, quant au vert il signifie la croissance et l’espérance.

En conclusion

Les fêtes religieuses occupent une place centrale dans la vie de foi des chrétiens car elles alimentent leur vie spirituelle en leur faisant revisiter toutes les étapes du Salut opéré dans et par la vie du Christ.