Dieu le Saint-Esprit

Si Dieu-Père est créateur, Dieu-Fils rédempteur, Dieu Esprit Saint est dit sanctificateur, c'est-à-dire qu'il agit au cœur des croyants comme une force intérieure qui les guide sur le chemin du Royaume des Cieux.

Il est fait mention de l'Esprit - « ruah » en hébreu, signifiant : souffle, vent, âme - près de 400 fois dans l'Ancien Testament. Il est tantôt le vent que Dieu fait souffler, tantôt le souffle de vie de l'être humain, sa respiration, ou encore le souffle qui sort de la bouche de Dieu.

Dans le Nouveau Testament, cet Esprit opère dans la personne de Jésus et à travers lui. Il est aussi appelé Paraclet - signifiant avocat de la défense - le Défenseur, l'Esprit de Vérité. Quelle que soit l'appellation donnée à l'Esprit Saint, elle manifestera toujours le côté mystérieux d'une réalité difficile à cerner, à représenter. Seules les images telles la colombe, le feu, le vent et plusieurs autres sont en mesure d'exprimer un aspect de ses manifestations. On dit de l'Esprit Saint qu'il est comme le vent, on ne le voit pas, mais néanmoins on perçoit ses effets sur la peau, sur les feuilles des arbres, sur les herbes hautes...

Le Credo ne fait que mentionner l'Esprit Saint pour ensuite énumérer une série de réalités qui sont autant d'œuvres de sa présence en notre monde. L'Église, qui signifie assemblée. Elle est née de l'Esprit Saint à la Pentecôte. C'est la communauté des croyants qui adhère à son Seigneur par et dans l'Esprit. La communion des saints est aussi l'œuvre de l'Esprit Saint ;  elle uni par les liens de l'amour tous ceux et celles qui appartiennent au Christ en ce monde et dans l'autre. La résurrection qui nous introduit à la vie éternelle est encore le fruit de la puissance de l'Esprit Saint dans la foi des chrétiens.

Jésus a dit : « Moi, je prierai le Père, il vous donnera un autre Paraclet qui restera avec vous pour toujours. C'est lui l'Esprit de vérité... vous le connaissez, car il demeure auprès de vous et il est en vous » (Jean 14, 16-17).