Vocations

Qu'est-ce qu'une vocation?

 
D'abord, il faut se rappeler que le mot vocation vient du latin « vocare » qui veut dire appeler. C'est Dieu qui nous appelle. Nous avons tous une vocation. Nous sommes tous appelés par Dieu à le servir. Selon notre âge, notre santé, nos talents, la façon de servir variera.   

Notre première vocation, comme chrétien, c'est d'être baptisé, c'est-à-dire de vivre comme un enfant de Dieu. Étant baptisés, nous sommes membre d'une famille. Comme dans notre famille humaine, dans la famille de l'Église nous avons tous besoin d'accepter une responsabilité. Dans l'Église, il y a bien des façons de servir Dieu et le monde.  

Il y a des engagements à court terme ou à temps partiel et des engagements pour toute la vie. Il ne faut pas penser qu'un soit meilleur que l'autre. Ce sont toutes des façons de servir Dieu, selon nos talents et nos disponibilités. Voici quelques exemples d'engagements à court terme, à temps partiel : chorale, guignolée, catéchèse, marguillier, Conseil de pastorale paroissial, implication à la liturgie eucharistique. Et voici des exemples d'engagement pour toute la vie, qu'on peut appeler vocation particulière : diacre, prêtre, vie consacrée ou religieuse, mariage, missionnaire. 
 
Quand Dieu appelle, c'est pour répondre à un besoin : aider le monde à prier, faire grandir dans la foi ou la communion avec Dieu, guider une communauté chrétienne, vivre les sacrements, soutenir des gens dans le besoin, etc.  

À tout âge on reçoit des appels de Dieu. Mais, à l'adolescence ou comme jeune adulte, on fait des études, on se demande quel travail accomplir, dans quel type d'engagement on sera heureux, on cherche également à avoir un engagement plus fondamental pour suivre Dieu. C'est alors qu'on se demande si on devrait devenir prêtre, s'engager dans la vie consacrée ou religieuse, être diacre ou se marier.  

Mais avant de se décider personnellement à servir Dieu ainsi, il y a un cheminement qu'il faut avoir vécu. On doit d'abord connaître Dieu personnellement (par la prière, la catéchèse, la bible, la communauté chrétienne, les activités caritatives). Il faut donc d'abord connaître Dieu et se savoir aimé de lui. Ensuite une personne choisira d'aimer Dieu et de reconnaître qu'il a une place importante dans sa vie. Enfin, on peut discerner à quelle vocation particulière Dieu m'appelle à le servir. Il y a une progression. Et on a besoin du soutien des autres pour nous guider dans ce processus.  

Pour en savoir plus sur les moyens de discernement vocationnel, sur les vocations en général, mais surtout sur la vocation presbytérale, on peut consulter le site internet de l'Œuvre des Vocations du diocèse de Montréal.