La premère communion

Première communion

Bien que la société moderne semble avoir rejeté d’un bloc tout ce qui concerne la religion comme institution sociale, chaque année, de nombreuses personnes, enfants comme adultes, font leur première communion, un sacrement aussi connu sous le nom d’eucharistie. Non, le monde actuel n’a pas réussi à étouffer le désir mystérieux et puissant qui pousse plusieurs personnes à demander ce sacrement, bien au contraire : n’est-ce pas dans le désert (spirituel) qu’on souffre le plus de la soif (de sens)? Avez-vous soif? Si oui, laissez-nous vous expliquer comment demander ce sacrement, pour vous-même ou vos enfants.


« C’est important que les enfants se préparent bien à la première Communion et que tous les enfants la fassent, parce que c’est le premier pas de cette appartenance forte à Jésus-Christ, après le baptême et la Confirmation. » (Pape François)

 

Même si notre société n’est plus très religieuse, de nombreux parents tiennent à ce que leurs enfants fassent leur première communion (ou eucharistie : « action de grâce », en grec), même si le sens profond de ce sacrement leur échappe. Parfois, c’est plutôt l’enfant lui-même qui demande à recevoir ce sacrement extraordinaire.

L’eucharistie fait mémoire - en l’actualisant (rendant réel) - du dernier repas de Jésus avec ses apôtres, le jeudi soir précédant son arrestation et sa mise à mort le lendemain. Lors de ce dernier repas avec les apôtres, Jésus a inventé une nouvelle façon extraordinaire de se rendent réellement présents et de se donner aux siens : la fraction du pain (le partage de son corps), et le partage de la coupe de vin (le partage de son sang). À la même occasion, Jésus leur a demandé de « faire cela en mémoire de moi ». Depuis ce temps, les apôtres et l’Église catholique ont refait chaque jour cette fraction du pain et cette bénédiction de la coupe de vin qui, par les paroles du prêtre, rendent présents Jésus et sa vie divine dans le pain et le vin. L’eucharistie est donc un repas d’amour mystérieux entre Jésus-Dieu et ses disciples, où Dieu se donne comme nourriture spirituelle pour ceux et celles qui l’aiment et qu’Il aime, un miracle inouï que Lui seul pouvait faire, un miracle d’amour qu’on approche avec foi et adoration.

Depuis ce premier repas, c’est l’Eucharistie qui fait littéralement vivre l’Église, tous les baptisé(e)s qui la constituent; c’est l’Eucharistie qui les rend capables d’aimer à la manière de Jésus, de faire advenir sur Terre le Royaume de Dieu, sa Lumière, sa Paix, sa Joie. L’Eucharistie, c’est le Dieu-Amour qui se donne pour que le monde ait la Vie en abondance – abondante parce qu’il s’agit de la vie même de Dieu.

Votre enfant, s’il fait sa première communion vivra donc ce sacrement de l’Église catholique, qui permet de vivre la plus grande intimité spirituelle possible avec Jésus.

Si, comme parent, vous aimeriez que votre enfant vive cette expérience-relation spirituelle inouïe qui changera sa vie à jamais (pour autant qu’il(elle) la vive avec sérieux), cette section est pour vous.

Chaque année dans le diocèse de Montréal, plus d’une dizaine de milliers d’enfants s’inscrivent dans un parcours de catéchèse préparant à la première communion. Si votre cœur de parent vous pousse à offrir ce cadeau sublime à votre enfant, la première chose à faire consiste à communiquer avec votre paroisse, soit l’église la plus près de chez vous. Chaque paroisse dispose d’une équipe pastorale pouvant accueillir les demandes de préparation d'un enfant au sacrement de l’eucharistie.

Votre démarche entamée, l’équipe de votre paroisse répondra à vos questions et vous proposera un parcours préparant à la première communion de votre enfant. Ce parcours est généralement constitué de rencontres régulières de catéchèse qui se tiendront à l’église où votre enfant sera jumelé à d’autres de son âge. En tant que premier éducateur de la foi de votre enfant, on vous proposera de collaborer, dans la mesure du possible et selon votre désir et vos capacités, avec le personnel paroissial responsable de la préparation catéchétique de votre enfant.

Cette préparation le préparera aussi votre enfant à recevoir deux autres sacrements de première importance pour la vie chrétienne : le sacrement du pardon ou de la réconciliation (confession), avant sa première communion, et le sacrement de la confirmation par la suite. Les trois premiers (baptême, communion, et confession) sont « les sacrements de l’initiation chrétienne ». Le dernier, la confirmation, consolide les trois premiers.

Ce parcours catéchétique de la première communion s’étend généralement sur quelques années, une durée qui peut étonner certains parents. Or, l’expérience démontre qu’un parcours de catéchèse, de par sa nature, demande du temps pour produire ses beaux fruits – édifier tout ce qui est beau et grand demande du temps! En effet, il ne s’agit pas ici d’enseigner à votre enfant une ou des techniques manuelles ou physiques (faire des nœuds, apprendre à nager, etc.); il s’agit plutôt de lui enseigner une façon de voire la vie, de prier, des valeurs, en somme : de lui transmettre un art de vivre. Plus précisément, ce parcours sera pour votre enfant l’occasion de se faire de nouveaux amis, de connaître plusieurs histoires et récits de la Bible, d’approfondir sa relation avec Jésus par une initiation à la pratique de la prière, et de s'engager, de s’engager au service de la communauté.

Cette formation est si riche, si bénéfique à tant d’égards (humains et spirituels) qu’il n’est pas rare que des enfants, leur formation et parcours complétés, désirent prolonger leur engagement à l’Église, par simple plaisir. Quant à eux, les parents qui s'engagent dans la démarche catéchétique de leurs enfants auront l’occasion de redécouvrir les sources profondes de leur foi et en ressortiront grandis, enrichis et transformés… pour leur plus grand bonheur. Tous, enfants comme adultes, y gagnent.

Chers parents, choisir de vous engager avec votre enfant dans un parcours de catéchèse vers la première communion, c’est choisir pour lui (elle) comme pour vous un chemin d’épanouissement et de bonheur que vous ne voudrez plus quitter, et pour cause : ce chemin mène vers le ciel!

Êtes-vous prêt à vivre cette aventure? On vous attend, le cœur et les bras ouverts!

Trouver votre paroisse ici

 

« À travers l’Eucharistie, (…) le Christ veut entrer dans notre existence et l’imprégner de sa grâce… » (Pape François)

 

À tout âge de la vie, il est possible - et très profitable - de faire de la catéchèse. Bien que de nombreux parents préfèrent inscrire leurs enfants en catéchèse alors que ceux-ci sont encore jeunes, la catéchèse n’est pas une activité réservée à l’enfance. Un adolescent peut lui aussi s’inscrire dans une démarche de préparation vers la première communion (ou eucharistie), et ce, même s’il n’a jamais fait de catéchèse.

Si vous éprouvez le désir que que votre adolescent fasse sa première communion, vous devez d’abord et avant tout lui en parler! En effet, votre adolescent(e) vit l’étape de sa vie où il apprend à devenir plus autonome et à faire ses premiers choix : si votre adolescent est intéressé par une démarche de catéchèse, c’est parfait; si, au contraire, il ne veut « rien savoir », il serait plus sage de respecter son espace de liberté, tout comme Dieu le fait avec chacun(e) de nous. Dieu est patient, Il nous attend, prêt à nous recevoir au moment opportun : un jour prochain, votre adolescent, peut-être devenu adulte, ressentira le besoin de faire de la catéchèse. Son désir pourra alors devenir réalité.

En revanche, si votre adolescent éprouve le désir de faire sa première communion, ou manifeste un intérêt envers ce sacrement, ou si vous êtes vous-même un adolescent et que vous désirez recevoir ce sacrement, vous êtes invité à communiquer avec votre église paroissiale (trouvez votre paroisse ici). Le personnel pastoral pourra alors répondre à vos questions et vous proposer un parcours adapté à votre situation personnelle.

Préparer un événement aussi important que la première communion exige qu’on préparer l’esprit et le cœur. Un(e) adolescent(e) en route vers la première communion devra donc cheminer quelques années avant de pouvoir recevoir ce sacrement, en plus des sacrements du pardon ou la Réconciliation (la confession) et de la confirmation. Soyez-en assuré, ce temps de préparation sera tout sauf ennuyeux : vous irez à la découverte de vous-même, des autres et de… Dieu! Ce seront des années qui feront peu à peu de vous une nouvelle personne, plus heureuse et rayonnante que jamais!

Pourquoi donc? Parce que les sacrements catholiques sont des moyens extraordinairement puissants et efficaces que Dieu nous donne pour nous rapprocher de Lui et recevoir son aide. Grâce à ces sacrements, vous serez plus joyeux, plus lumineux, plus aimant, plus fort pour affronter les difficultés de la vie, que vous soyiez jeune ou non. Ça, c’est la promesse de Dieu!

Les adolescents qui terminent un parcours de catéchèse désirent souvent poursuivre leur engagement dans l’Église. Ils joindront alors un groupe de jeunes chrétiens de leur âge où ils prendront part à des activités diverses qui approfondiront leur foi.

S’engager à vivre un cheminement vers la première communion permettra donc à un jeune de vivre tout cela, et plus encore!

Qu’attendez-vous donc pour plonger et vivre cette fantastique aventure?

 

« Nous ne remercierons jamais suffisamment le Seigneur pour le don qu’il nous a fait de l’Eucharistie! C’est un don tellement grand, et c’est pour cette raison qu’il est si important d’aller à la messe le dimanche. Aller à la messe, non seulement pour prier, mais pour recevoir la Communion, ce pain qui est le corps de Jésus-Christ qui nous sauve, nous pardonne, nous unit au Père. C’est beau de vivre cela! » (Pape François)

 

Vous êtes un adulte baptisé mais n’avez jamais fait de catéchèse en vue de la préparation à la première communion? Sachez que vous n’êtes pas le seul dans cette situation et il n’est jamais trop tard pour faire sa première communion. 

Si vous souhaitez faire votre première communion, aussi appelée Eucharistie, vous devez d’abord communiquer avec votre église paroissiale, soit l’église la plus près de chez vous (Trouvez votre paroisse ici). Le personnel pastoral de votre paroisse pourra ainsi accueillir votre demande, répondre à vos questions et vous proposer un parcours adapté à vos besoins.

Comme la préparation à la première communion peut aussi inclure celles pour le premier pardon et la confirmation, le personnel pastoral de votre paroisse vous proposera probablement de vous préparer à la réception de ces trois sacrements au cours d’une même cérémonie liturgique.

Votre préparation catéchétique consistera à participer à des rencontres animées par un ou des catéchètes au cours desquelles vous réfléchirez ensemble sur les éléments essentiels de la doctrine chrétienne, ses valeurs morales, la vie en Église, la prière personnelle et communautaire, la vie de quelques grands personnages de l’Histoire de l’Église, etc. Ces rencontres peuvent s’étaler sur une année environ, parfois un peu plus.

Trop long, selon vous?

Ce temps de préparation est nécessaire car elle vous feront approfondir votre foi. En effet, s’agit pas seulement de vous préparer à recevoir l’un ou l’autre des sacrements de l’initiation chrétienne, mais plutôt de vous préparer … à la vie chrétienne dans sa globalité. Cette préparation touchera donc votre tête, votre cœur, votre âme, votre volonté, vos valeurs; c’est tout votre être qui sera transformé par ce cheminement, qui vous fournira aussi des outils précieux pour approfondir votre foi pour le reste de votre vie.

La catéchèse que vous recevrez dans le cadre de votre préparation à la première communion (et aux autres sacrements) sera aussi pour vous une occasion en or de réfléchir aux grandes questions de l’existence que chaque être humain se pose, un jour ou l’autre de la vie. Ce questionnement et les réflexions qu’elles susciteront vous permettront aussi d’éclairer et de renforcer votre foi en Jésus, qui est LA réponse à aux grandes questions existentielles.

En entreprenant une démarche vers la première communion, vous recevrez infiniment plus qu’une simple formation doctrinale : vous y (re)découvrirez un sens ultime à votre vie, dans Jésus, qui désire s’unir intimement à vous par le sacrement de l’eucharistie, le plus grand des sacrements puisqu’il permet aux chrétiens de se nourrir de la vie même de Dieu.

Recevoir la vie même de Dieu… non, ce n’est pas trop beau pour être vrai. C’est plutôt le contraire : c’est si vrai qu’on en n’épuise jamais la beauté, qui est celle de l’Amour infini de Dieu pour chacun(e) de nous… Oui, Dieu vous aime … vraiment! Ouvrez-lui votre cœur en Le recevant dans l’eucharistie!