Liturgie du jour

Aujourd'hui, 20 janvier

Fête du jour

Semaine de prière pour l'unité des Chrétiens

Saint ou sainte du jour

Saint Fabien ou Saint Sébastien

Fabien, pape, gouverna l'Église de Rome de 236 à 250 avec un sens remarquable de l'organisation. Quand la persécution reprit, sous Dèce, il en fut une des premières victimes. Sébastien, soldat romain, refusa de sacrifier à l'empereur Dioclétien et fut transpercé vers l'an 300.
© 2011 Prions en Église, Novalis - Bayard Presse Canada inc., www.prionseneglise.ca. Avec l'autorisation de l'éditeur.

Lectures du Jour

Livre d'Isaïe 62,1-5.

Pour la cause de Sion, je ne me tairai pas, et pour Jérusalem, je n’aurai de cesse que sa justice ne paraisse dans la clarté, et son salut comme une torche qui brûle. Et les nations verront ta justice ; tous les rois verront ta gloire. On te nommera d’un nom nouveau que la bouche du Seigneur dictera. Tu seras une couronne brillante dans la main du Seigneur, un diadème royal entre les doigts de ton Dieu. On ne te dira plus : « Délaissée ! » À ton pays, nul ne dira : « Désolation ! » Toi, tu seras appelée « Ma Préférence », cette terre se nommera « L’Épousée ». Car le Seigneur t’a préférée, et cette terre deviendra « L’Épousée ». Comme un jeune homme épouse une vierge, ton Bâtisseur t’épousera. Comme la jeune mariée fait la joie de son mari, tu seras la joie de ton Dieu.

Psaume 96(95),1-2a.2b-3.7-8a.9a.10ac.

Chantez au Seigneur un chant nouveau, chantez au Seigneur, terre entière, chantez au Seigneur et bénissez son nom ! De jour en jour, proclamez son salut, chantez au Seigneur et bénissez son nom ! De jour en jour, proclamez son salut, chantez au Seigneur et bénissez son nom ! De jour en jour, proclamez son salut, racontez à tous les peuples sa gloire, à toutes les nations ses merveilles ! Rendez au Seigneur, familles des peuples, rendez au Seigneur la gloire et la puissance, rendez au Seigneur la gloire de son nom. Apportez votre offrande, entrez dans ses parvis, Adorez le Seigneur, éblouissant de sainteté : tremblez devant lui, terre entière. Allez dire aux nations : « Le Seigneur est roi ! » Le monde, inébranlable, tient bon. Il gouverne les peuples avec droiture.

Première lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens 12,4-11.

Frères, les dons de la grâce sont variés, mais c’est le même Esprit. Les services sont variés, mais c’est le même Seigneur. Les activités sont variées, mais c’est le même Dieu qui agit en tout et en tous. À chacun est donnée la manifestation de l’Esprit en vue du bien. À celui-ci est donnée, par l’Esprit, une parole de sagesse ; à un autre, une parole de connaissance, selon le même Esprit ; un autre reçoit, dans le même Esprit, un don de foi ; un autre encore, dans l’unique Esprit, des dons de guérison ; à un autre est donné d’opérer des miracles, à un autre de prophétiser, à un autre de discerner les inspirations ; à l’un, de parler diverses langues mystérieuses ; à l’autre, de les interpréter. Mais celui qui agit en tout cela, c’est l’unique et même Esprit : il distribue ses dons, comme il le veut, à chacun en particulier.

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 2,1-11.

En ce temps-là, il y eut un mariage à Cana de Galilée. La mère de Jésus était là. Jésus aussi avait été invité au mariage avec ses disciples. Or, on manqua de vin. La mère de Jésus lui dit : « Ils n’ont pas de vin. » Jésus lui répond : « Femme, que me veux-tu ? Mon heure n’est pas encore venue. » Sa mère dit à ceux qui servaient : « Tout ce qu’il vous dira, faites-le. » Or, il y avait là six jarres de pierre pour les purifications rituelles des Juifs ; chacune contenait deux à trois mesures, (c’est-à-dire environ cent litres). Jésus dit à ceux qui servaient : « Remplissez d’eau les jarres. » Et ils les remplirent jusqu’au bord. Il leur dit : « Maintenant, puisez, et portez-en au maître du repas. » Ils lui en portèrent. Et celui-ci goûta l’eau changée en vin. Il ne savait pas d’où venait ce vin, mais ceux qui servaient le savaient bien, eux qui avaient puisé l’eau. Alors le maître du repas appelle le marié et lui dit : « Tout le monde sert le bon vin en premier et, lorsque les gens ont bien bu, on apporte le moins bon. Mais toi, tu as gardé le bon vin jusqu’à maintenant. » Tel fut le commencement des signes que Jésus accomplit. C’était à Cana de Galilée. Il manifesta sa gloire, et ses disciples crurent en lui.

Réflexion du Jour

Le miracle par lequel notre Seigneur Jésus Christ a changé l'eau en vin n'a rien d'étonnant pour ceux qui savent que Dieu en est l'auteur. En effet, c'est bien le même qui, à ce jour de noces, produit du vin dans ces six jarres... et qui, tous les ans, renouvelle cette transformation dans les vignes. Ce que les serviteurs ont versé dans les jarres a été changé en vin par l'action du Seigneur ; de même, la pluie qui tombe des nuages est changée en vin par la même action du Seigneur. Cependant, nous ne l'admirons pas, parce que cela recommence tous les ans. L'habitude a fait disparaître l'émerveillement. Mais cela est beaucoup plus digne de notre attention que ce qui s'est passé dans les jarres remplies d'eau. En effet, qui songe à considérer l'œuvre de Dieu qui conduit et gouverne le monde entier ? N'est-on pas alors saisi d'étonnement et comme écrasé sous le poids de ces miracles ? Si l'on considère la puissance renfermée dans une seule graine de la première espèce venue, on y découvre une très grande réalité qui éblouit l'observateur. Mais les hommes, occupés ailleurs, sont devenus insensibles au spectacle des œuvres de Dieu, qui leur donnerait à louer le Créateur chaque jour. C'est pourquoi Dieu s'est réservé d'opérer certains prodiges inhabituels pour réveiller les hommes de leur assoupissement et les amener à le louer.

Messe du jour